Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michèle Bayar

Littérature, jeunesse, écriture créative

Confinement, coup de coeur et graffitis...

Entretien avec Béatrice Milliez, présidente de l’association Bulles de Carpe

 
Chez Bulles de Carpe, les ateliers d'écriture, dessin, photo, lecture à haute voix, se répondent autour d’un thème commun. 

 

« Graffitis et confettis » est le thème de l’association pour les ateliers 2020Les confettis sont là pour fêter, tout au long de l’année, les dix ans de l’association !

 
Cette année, le dessin mène la danse et s'inspire des tags et des graffitis : deux pratiques éphémères, voire illégales et provocatrices ! 
Cela dit, les peintures à Lascaux étaient des graffitis. Et les graffitis sur les murs aujourd’hui sont les descendants de ces peintures rupestres, avec la particularité d’être éphémère. Les grapheurs savent qu’à tout moment quelqu’un peut inclure leur création dans une plus vaste ou lui ajouter quelque chose, ou même la faire disparaître. La plupart l’acceptent.
 
Comme il était indélicat d’aller taguer le Cloître d’Elne qui abrite, chaque année, l’exposition des ateliers, l’association a choisi de dessiner et de peindre sur des toiles de grande taille. 
 
Et qu’en est-il des autres ateliers ?
Le graffiti de la lecture à  haute voix sera-t-il de détourner les textes de l’atelier d’écriture en les sortant de leur contexte L’atelier d’écriture travaillera-t-il sur les prénoms tagués par l’atelier dessin ? La finalisation baigne encore dans le mystère. Elle émergera des frottements entre les différentes disciplines, comme cela s’est produit en confrontant l’atelier d’écriture et l’atelier photo avec du land art existant le long du Tech, en dessous de Montesquieu-les-Albères.
 
Affaire à suivre...
 
(La photo est de JL MALET)


 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article