Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Blog de Michèle Bayar

Blog de Michèle Bayar

Littérature, jeunesse, ateliers d'écriture,cinéma, humeur

Publié le par Michèle Bayar
Publié dans : #sur la toile

dyselexique.jpgJe vous vois venir, vous allez me dire que le titre de cet article est tautologique, les conférences étant la plupart du temps des spectacles soporifiques bien qu'elles ne briguent pas cette qualité.

 

La conférence-spectacle à laquelle j'ai assisté revendiquait et assumait les deux aspects de la rencontre et je n'ai pas dormi une minute. J'ai même ri, pleuré et appris un certain nombre de choses. J'y suis allée parce qu'elle s'intitulait, cette conférence-spectacle : "La dyslexie ?"

 

Après l'aventure Alya au pays des mots, le sujet revenait me chercher.

 

J'ai découvert une association qui travaille sur le terrain de la dyslexie depuis des années : Puissance Dys et  a créé un site de jeu destiné à bousculer les idées reçues :

Vista Dys. Cliquez sur le lien, ça vaut le détour virtuel.

 

 

 

Commenter cet article

mijeon odile 22/02/2011 18:38


Ma tante Jackie Seval m'a offert votre petit livre, que j'ai lu et fait circuler chez qques-uns de mes jeunes ou moins jeunes dyslexiques (je suis orthophoniste). Nous avons bien apprécié tout ce
que vous dites concernant les émotions et l'incompréhension des autres. Par contre, certaines erreurs que vous donnez en exemple ne collent pas trop avec l'expérience que nous avons, mais ce n'est
pas bien grave! Je continuerai de prêter votre petit livre! Merci de votre regard et de votre parole. Odile Mijeon


Michèle Bayar 23/02/2011 10:35



Merci Odile de ce commentaire. Jusqu'à quel point la littérature reflète-t-elle la réalité et surtout comment ? C'est une discussion que nous avons eu de façon récurrente au cours de
l'écriture. Lorsque j'interrogeais Khalida sur ce qu'Alya pouvait faire ou ne pas faire, j'avais du mal à obtenir une réponse précise. En revanche, lorsque je la mettais en mouvement,
Khalida me disait : "Ah ! Non, elle ne peut pas faire cela ! Ou bien : "Elle est excellente en calcul mental" etc. et c'est ainsi que j'ai découvert, moi qui ne suis qu'auteur jeunesse et qui ai
découvert la dyslexie eavec Alya, qu'un enfant dyslexique pouvait être rapide dans certaines situations et lents dans d'autres... Avec toutes les errreurs de jugements que cela pouvait induire
chez ceux qui le cotoient. Il y avait là, pour l'auteur que je suis, une "dramaturgie" à exploiter. Ainsi, Alya n'est ni un exemple, ni un modèle, seulement une enfant dont la souffrance est
liée à l'incompréhension : la sienne concernant son problème de lecture et d'écriture, celle des autres qui la réduisent à sa dyslexie. Je suis heureuse que notre héroïne ait fait votre
connaissance et gagné votre sympathie.



Articles récents

Hébergé par Overblog