Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Blog de Michèle Bayar

Blog de Michèle Bayar

Littérature, jeunesse, ateliers d'écriture,cinéma, humeur

Publié le par Michèle Bayar
Publié dans : #Humeur

michele bombegriseLui est artisan, elle est écrivain. Je les ai rencontrés tous les deux dans des lieux fort différents, lui dans la vallée Saint-Julien de Bonifacio, sous une pluie fine d'hiver et un ciel sombre, elle sous les lumières des lustres en cristal de l'Hôtel de ville de Paris au Maghreb du livre.

 

Il est taiseux, elle est causante, il est timide elle est spontanée. Ils n'ont aucun point commun à première vue, sinon cette lumière qu'ils irradient, cette présence chaleureuse et attirante.

 

On a envie d'aller vers eux, de mieux les connaître, et on les découvre dans leurs créations. Les livres de Fadela M'Rabet et les bougies de l'Atelier St-Julien reflètent la lumière de ceux qui les mettent au monde. Je vous suggère de les partager avec ceux que vous aimez.

 

Fadela M'Rabet  évoque avec humour et tendresse un passé qui met le présent dans une belle perspective, notamment avec son récit "Le muezzin aux yeux bleus" (éditions Riveneuve) qui offre la vision de la petite fille qu'elle était d’un islam humaniste et universaliste. Celui de son père qui avait la culture du siècle d’or du génie arabe.

 

L'Atelier St-Julien livre des formes "hype" parfaites pour les intérieurs dépouillés, grises ou noires parfumées au santal, mais on peut aussi choisir d'allier pour soi couleur et parfum. La cire de soja est agréable et veloutée au toucher, la flamme vivante.  En préparation : des chemins de lumières pour les tables estivales...

 

 

Commenter cet article

Saignol Muriel 14/02/2011 09:30


Bonjour parfumé!
Quels parfums inonderont nos intérieurs à travers ces belles couleurs? bougies aux formes que l'on ressent comme un modelage façonné en terre blanche, rouge ou noire, celui qui laisse vos mains
lisses et tremblantes de sensations subtiles et sensuelles.
Muriel


Michèle Bayar 14/02/2011 10:31



De la bougie à la poésie... j'ai eu bien fait d'en parler ! Ton message m'a offert une joie matinale. C'est aussi un parfum subtil, merci Muriel de ce bonjour.



Boeuf 11/02/2011 11:40


Le parfait Ying-Yang serait alors de se plonger dans le livre de Fadela tout en fesant brûler son "joyaux" lumineux...
Il ne me reste plus qu'à m'échapper avec le "Muezzin aux yeux bleus" car beaucoup de mes sens ont déjà été comblé par ma bougie de l'atelier St Julien !


Michèle Bayar 11/02/2011 12:54



Cette réflexion hédoniste me donne une idée : si on faisait des cafés littéraires à la lueur des bougies et des beaux textes que nous avons découverts ? Une sorte de partage des lumières.
Affaire à suivre...



peris 09/02/2011 19:33


Lumiere du soir...
Bougie grise
Flamme dansante,
Il sera doux de se revoir,
Commençons par une grosse bise,
Puis le seris si cela te tente. bizz


cocquelin 08/02/2011 17:19


il est vrai qu il est plus expressif par son travail ou par ses mains que par la parole...
tres bel article.
vanessa


Articles récents

Hébergé par Overblog