Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Blog de Michèle Bayar

Blog de Michèle Bayar

Littérature, jeunesse, ateliers d'écriture,cinéma, humeur

Publié le par Michèle Bayar
Publié dans : #littérature
Risquer sa vie pour quelques documents ? Pietro a bien d'autres soucis au hameau de la Bourbe : difficile de manger à sa faim lorsque l'on est si pauvre ! Pourtant, quand un certain dimanche d'automne il croise la route d'un mystérieux étudiant franc, sa vie bascule. A sa suite, il va être entraîné dans une aventure pleine de rebondissements. Des couvents de Rome au Vatican, le jeune homme devra faire preuve d'intelligence et de ruse pour faire face à de puissants ennemis. Mais le jeu en vaut la chandelle car ces documents renferment un trésor : la clé d'une découverte scientifique importante et d'un nouveau destin pour Pietro...

J'ai écrit ce livre en réponse au "Faucon déniché" de Jean-Côme Nogues. J'avais été si triste du destin de son héros ! Il est vrai que le Moyen-Age n'était pas tendre pour les serfs. Pour tirer Pietro de sa triste condition, je l'ai fait naître un peu plus tard, dans l'Italie de la Renaissance. Epoque à peine plus faste. Ce n'était pas suffisant. J'ai dû le doter d'une intelligence, d'une curiosité et d'une force d'âme hors du commun pour réussir à le sauver. J'ai eu ainsi le plaisir de le faire passer de l'ignorance superstitieuse à la connaissance émerveillée. Pour exprimer un point de vue laïc sans anticléricalisme sur la question du rapport entre la science et la religion, j'ai donné la parole à Pietro dans ce récit complexe où il se retourne, dix ans plus tard, sur l'événement qui a transformé sa vie, encore tout ébahi de la chance qu'il a rencontrée.

La Tour des Vents, collection L'histoire comme un roman, éditions Gulf Stream
(en librairie août 2008)

Commenter cet article

hugo ducept 17/01/2012 18:50

Je m'appelle Hugo, je suis dans la classe de Katia Mazeau à Liffré. Nous avons étudié le livre "la tour des vents". J'ai bien aimé quand Pietro a enfermé les soldats de Sporgese.
Une question : pourquoi es-tu écrivain ?

Merci de ta réponse et à très bientôt. Hugo

Michèle Bayar 17/01/2012 21:44



Moi aussi ça m'a bien amusé d'aider Pietro à enfermer les soldats de Sporgerse. As-tu repéré le jeu de mots ? "E pericoloso sporgersi" (en italien : il est dangereux de se pencher, c'était écrit
dans les bus et dans les trains quand j'étais plus jeune. A rapprocher des noms des personnages : Colosso le scribe, Eperi l'homme de main, Sporgerse le méchant). Je suis sans doute devenue
écrivain parce que j'aime jouer avec les mots. Dans mon prochain roman, à paraître au mois de mars 2012, "la grotte oursu" le savant s'appelle Alt Escape... tu devines où j'ai pris son nom ?



Josef 05/12/2008 20:43

Bon voila,
Je fonce dés que je peux m'achetai les livres que tu présente ici
PS:je suis l'un des élève avec qui le quel vous avez travaillé avec a propos de la nouvelle"L'énigme de la langue" x')merci pour cette somptueuse semaine passé avec vous,espérer vous voir d'aussi tôt

Michèle Bayar 09/12/2008 18:34


Merci Josef pour ce petit mot, moi aussi j'ai pris beaucoup de plaisir à travailler avec votre classe du collège Immam Ali à Fès. Je donnerai des nouvelles de notre travail sur mon blog très
bientôt.


Valentine Auriac 31/10/2008 14:34

Chère Michèle,
J'ai adoré ton nouveau livre. Je l'ai lu en une matinée.Il était très prenant.J'ai été surprise à la fin : pourquoi autant d'avidité autour d'un calendrier ? Le Seigneur Sporgerse est prêt à tuer... Je conseille ce livre à ceux qui aiment le suspense et l'aventure. Chaque chapitre est une nouvelle découverte et Pietro est attachant. Je ne l'imagine pas du tout comme sur la couverture du livre. Il est courageux, il veut sauver des vies. Lui aussi est avide mais de culture. Il est curieux, aussi, tout le temps à écouter aux portes...
Bonne continuation dans l'écriture, au revoir
Valentine, une lectrice de 6ème et une amie

florence RIGALDO 03/10/2008 22:00

Effectivement, c'est un récit plus optimiste que Le Faucon déniché. J'ai trouvé intéressant qu'il soit construit autour du problème du calendrier - ce sera un bon sujet de recherche pour nos élèves qui n'ont encore jamais eu sans doute l'occasion de se poser de questions à ce sujet.
Envisageriez-vous d'en écrire une suite? Devenu adulte et libre, votre héros pourrait encore vivre quelques belles aventures...
Bien à vous.

Florence Rigaldo, professeure de lettres.

Coudert Emilie 15/09/2008 16:18

Bonjour !
quel bonheur de voir un nouveau chef d'oeuvre sortir de ta plume ! j'ai hâte de le lire, je fonce chez mon libraire !

à très bientôt je l'espère

Emilie

Articles récents

Hébergé par Overblog