Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michèle Bayar

Littérature, jeunesse, écriture créative

Finies les chatouilles !...

Roman cité par Vicky Sommet, webzine Mid & Plus dans la rubrique société

 

La littérature jeunesse ne fait plus l’impasse

 

Il n’est pas dans mes compétences, même si je les condamne vivement, de porter un jugement sur ces addictions particulières, n’étant ni magistrat, ni psychiatre, ou journaliste spécialisée dans les comportements déviants. Mais il me semble évident, nous, parents, grands-parents, voire enseignants, de dire et expliquer aux enfants cette attirance hors normes et comment s’en prémunir et oser en parler. Pas plus de bons mots ou de bon moment que de honte à éprouver pour dénoncer ce qui relève de l’intime. Si la société française est aujourd’hui plus informée et, pendant que la justice passe pour répondre à des accusations officielles, des auteures écrivent à l’attention des enfants … et des adultes pour les alerter. Ces ouvrages s’adressent à ce public particulier avec des mots appropriés :

 

Pour Dominique de Saint Mars, c’est une évidence :

« Quand j’étais journaliste à Astrapi, j’avais écrit en 1986, une BD « Mon copain a été suivi » qui m’a valu le Prix de la Fondation pour l’enfance où j’ai rencontré Marceline Gabel qui m’a demandé de travailler pour la campagne contre les abus sexuels du Ministère, pour une brochure aujourd’hui réactualisée*. Après, « Pour apprendre à dire Non », j’ai créé Max et Lili en 1992 et écrit « Lili a été suivie ». Et en 1997, au moment de l’affaire Dutroux, les parents désemparés ne savaient pas comment aborder la pédophilie avec leurs enfants, c’était pratiquement le seul livre qui en parlait sans les angoisser. Il s’est arraché et a fait découvrir la collection. »

 

Autre regard, celui de Michèle Bayar qui vient de sortir :

« Finies les chatouilles ! » où elle met en garde les enfants lorsque les chatouilles deviennent des attouchements ou l’histoire de Maëlys qui appréhende, quand revient l’été, le comportement d’un adulte qui ne la fait plus rire et qui utilise ce subterfuge pour avoir accès à son corps.

 

Aux adultes de ne pas attendre pour réagir … avec des mots appropriés qu’ils trouveront peut-être dans les livres d’enfants !

Vicky Sommet

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article